Faire carrière en remote, oui c’est possible

Dec 1, 2021
table de travail vu d'en haut avec homme en costard sur l'écran de l'ordinateur

Les salariés à distance craignent un biais de proximité de la part des managers qui favoriseraient ainsi les collaborateurs sur site. Il est pourtant tout à fait possible de faire carrière en remote.

Incontestablement, la crainte existe, confirmée par un sondage LinkedIn paru début novembre. Oui, les salariés  sont  nombreux (4 sur 10) à estimer que le télétravail peut avoir un impact sur l’évolution de leur carrière. Et parmi ces derniers, ils sont 85 % à juger cet impact négatif.

En cause, l’éloignement qui favoriserait auprès des managers ceux qui se rendent régulièrement sur leur lieu de travail. Un sentiment également mis en exergue selon les données collectées par la plateforme de talents Beamery. Environ 48 % des 5 000 travailleurs de l'indice des talents de Beamery interrogés entre août et septembre estimaient qu'avoir considérablement réduit le temps passé avec leurs supérieurs avait entravé leur trajectoire de carrière. Une impression particulièrement répandue au sein des employés de la  génération Z qui sont 66 % à penser de la sorte.

Se rendre visible quand on travaille à distance

Faire carrière en remote, une impossibilité ? Certes avec le travail à distance il n’y a ni face à face régulier, ni happy hours après le travail pour fortifier les liens avec l’équipe, ni déjeuner entre collègues pour discuter des derniers bruits de couloir et des nouvelles possibilités de promotion. Pour autant, amis « remoteurs », rien n’est perdu loin de là. On peut travailler à distance et se rendre visible.

Il n’y a pas forcément besoin de proximité physique pour faire reconnaître la qualité de son travail et faire carrière en remote. Dans ce contexte, la participation aux réunions en ligne devient fondamentale. C’est là où les travailleurs distants vont interagir avec leurs collègues sur site et leur manager. L’occasion donc de se donner de la visibilité. Dans ce cadre, pour faire ressortir le meilleur de soi-même la préparation reste fondamentale.

  • Déterminer en quoi et comment sa contribution peut-être enrichissante
  • Préparer ses commentaires
  • Poser les bonnes questions

En bref,  Il s’agit d’agir de manière à  montrer aux collègues le rôle primordial que l’on joue au sein de l’organisation.

Quand Slack remplace la machine à café

Mais les interactions sociales au sein d’une entreprise ne s’arrêtent pas et l’on sait que les carrières doivent aussi beaucoup aux échanges informels autour de la machine à café. A distance, pas de telle configuration ? Qu’à cela ne tienne. Il est tout simplement possible d’en créer l’équivalent. Il suffit, par exemple,  d’ouvrir un canal Slack uniquement dédiée à ce type de discussions.  

De quoi favoriser le rapprochement des équipes hybrides tant avec les salariés sur site que ceux qui sont en télétravail et de se tenir au courant des opportunités de carrière qui s’ouvrent au sein de l’entreprise. Rechercher de manière proactive à établir le contact avec son manager et ses collègues est donc un must pour le salarié distant qui doit, du coup, est dans l’obligation de maîtriser les technologies numériques de communication. Et si ce n’est pas le cas, il faudra nécessairement acquérir les compétences qui permettront d’élever ses performances. Bref, il ne faut jamais manquer une occasion de montrer que l’on est une partie essentielle de la « team ».

Car la crainte d’un biais managérial en faveur des employés sur place est bel et bien justifiée.  L’apparition de ce fameux « biais de proximité » est d’ailleurs redoutée  par 32 % des dirigeants d’entreprises selon une autre enquête LinkedIn. Pour Esther Ohayon, directrice de la communication de LinkedIn France « les salariés ne devraient pas avoir l’impression de devoir choisir entre le travail flexible et une promotion. Il est important que les entreprises créent un environnement de travail qui réponde aux besoins individuels, et qui soit juste et inclusif pour tous ».

Future of Work

Bien entendu, ces problèmes deviennent inexistants quand on travaille pour une entreprise full remote, comme l’est (au hasard) Jobgether. Comme le note Emilie Schario, ingénieur data au sein de la société Gitlab (dans un témoignage accordé au site doist.com), « être promu en travaillant à distance dépend vraiment du type d’entreprise pour laquelle vous travaillez. GitLab est une société full remote avec plus de 700 personnes dans le monde. Obtenir une promotion n'a pas été difficile du tout. Dans mes emplois précédents, j'étais la seule personne à travailler à distance. Je me sentais oubliée par mon employeur. »

Alors que le télétravail est parti pour se développer, les process mis en place dans les organisations full remote vont, à coup sûr, inspirer les entreprises hybrides. Y compris en matière de carrière en remote. Le future of work se construit sous nos yeux.

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :