Jobgether matche parfaitement entreprises et candidats - Témoignages

Jun 26, 2020
Jeune Homme souriant en regardant un écran
Témoignages : Jobgether matche parfaitement entreprises et candidats

Nouveau venu sur le marché des plateformes de recrutement, Jobgether se différencie radicalement par son modèle. Grâce à notre algorithme exclusif, nous faisons matcher exactement entreprise et candidat. Exemple avec les témoignages de Julien, Directeur Général d’une filiale de Sodexo, et d’Adrien, qui, en un temps record et par le biais de Jobgether, a été recruté via le match parfait.

Côté candidat : le regard d’Adrien  

Cadre en poste au sein d’une grande banque française, vous souhaitiez un changement d’ordre professionnel, plus en phase avec tes attentes. Peux-tu nous préciser lesquelles ?

Avec la crise du Covid-19, est venue la période de confinement. J’en ai profité pour me remettre en question. Certes la banque pour laquelle je travaille m’a offert un poste de responsable financier qui compte de nombreux points positifs et dans lequel je m’épanouis. Pour autant, j’arrive à un âge charnière (31 ans). C’était pour moi le bon moment pour prendre un nouveau départ. Mes aspirations personnelles me poussaient vers autre chose. J’ai un profil entrepreneurial. J’ai monté une start-up il y a 6 ans, et depuis deux ans, j’investis dans l’immobilier, tout en privilégiant le côté humain des activités. Ce sont ces deux aspects que je souhaitais mêler dans le cadre d’une nouvelle aventure professionnelle, loin du modèle de structuration d’un grand groupe, où les relations sont souvent impersonnelles et les projets difficiles à monter. J’étais donc arrivé à un stade où je voulais travailler pour une entreprise en résonance avec mes valeurs : une organisation à taille humaine où je me sente totalement impliqué pour pouvoir créer une véritable différence.

“ Grâce à Jobgether, j’ai rapidement trouvé le job qui correspondait à mes aspirations ” Adrien, candidat

Ce poste, vous l’avez trouvé par l’intermédiaire de Jobgether. Comment êtes-vous entré en contact avec la plateforme ?

Je n’ai effectué aucune démarche. J’ai été contacté par un collaborateur de Jobgether qui m’a invité à m’inscrire sur la plateforme.

J’ai donc décidé de renseigner mon profil. Véritable facteur différentiant, les questions posées à cette étape ne s’arrêtent pas aux hard skills. Le questionnaire s’attache également de manière importante non seulement, aux soft skills, mais également à la personnalité et aux attentes (valeurs, aspirations) du candidat. Il est important de le préciser car cela a joué un rôle primordial lors de mon recrutement et positionne Jobgether comme une plateforme qui se démarque réellement des autres.

Comment cela ?

Trois semaines après mon inscription, j’ai reçu un mail m’informant que mon profil avait matché avec une offre déposée par une filiale de Sodexo. J’ai répondu positivement. Lors du premier entretien, qui s’est déroulé en visioconférence, pandémie de Covid-19 oblige, on m’a tout de suite fait remarquer que dans la case « Aspirations » de mon profil, j’avais souhaité un poste évolutif, ce qui était exactement le cas de celui qui m’était proposé (de contrôleur financier à responsable administratif et financier). Mes attentes matchaient donc parfaitement avec les besoins de l’entreprise. Cela a permis de créer, d’emblée, un lien fort entre les deux parties concernées dès le premier entretien qui a été suivi d’une deuxième puis d’une troisième. Au final, mon recrutement avait été acté en dix jours.

Côté entreprise : le point de vue de Julien

Quel était le contexte qui entourait votre offre d’emploi ?

Nous recherchions un profil qui correspondait à un poste de contrôleur financier. Mais nous souhaitions dès le départ que le candidat puisse évoluer à moyen terme vers un poste de responsable administratif et financier (RAF). C’est là où la solution de Jobgether nous a aidés puisque nous avons pu connaître les aspirations des candidats au poste, ainsi que leur caractère, leur personnalité et leur style de leadership, ce que l’on ne voit pas si l’on s’en tient aux seuls CV.

Vous êtes-vous tourné vers Jobgether dès le début du processus ?

Non. Nous avons d’abord fait appel à un cabinet de recrutement. Il nous avait trouvé un premier candidat qui, finalement, a fait défaut pour des raisons personnelles. C’est à ce moment-là, tout en réactivant le contrat avec le cabinet de chasse, que nous nous sommes tournés vers Jobgether, notamment parce que nous nous étions pressé par le timing. Le cabinet de recrutement m’a alors soumis trois nouvelles candidatures. J’ai procédé à un entretien à distance avec l’une de ces personnes (tout cela s’est déroulé au plus fort de la crise du coronavirus). Parallèlement, par l’intermédiaire de Jobgether, j’ai pu trouver quatre/cinq profils au score de match supérieur à 70 %. Parmi ces derniers, se trouvait un match à 77 %. Bien entendu, quand j’ai examiné ses compétences, il remplissait toutes les conditions nécessaires au poste de contrôleur financier. Mais surtout, dans ses aspirations, il avait clairement mentionné son souhait d’évoluer vers un poste de RAF ou de DAF. Je lui ai adressé, toujours via Jobgether, une demande d’interview qu’il a acceptée en 24 heures. Les entretiens se sont déroulés en visioconférence. A l’issue de ces derniers, il s’est avéré que nous avions trouvé le bon candidat. J’avais le poste parfait pour lui. C’était à la fois rapide et efficace.

“ Hard skills, soft skills, personnalité, aspirations, le candidat présenté par Jobgether correspondait exactement aux besoins du poste proposé ” Julien, directeur d’une filiale de Sodexo

Ce qui dépasse la simple question des compétences…

Effectivement. Cette dimension plus « aspirationnelle », qui fait partie du profil candidat tel qu’établi par Jobgether et qui est liée à sa personnalité, a conforté mon choix en me prouvant qu’il méritait d’être rencontré. J’avais en tête une personne qui puisse réellement apporter un plus à mes équipes et se positionner au-delà du « simple » contrôleur financier. Ce n’est pas la même chose d’annoncer en entretien que l’on aspire à tel type de poste à moyen terme, et de le mettre par écrit avant même que l’on se rencontre. C’est également ce qui a permis au match de se réaliser : hard skills, soft skills, personnalité, aspirations, toutes les cases étaient au vert. Le candidat recherchait, à l’évidence, ce que j’étais prêt à lui offrir.

C’est ce qui a fait la différence avec le candidat proposé par le cabinet de recrutement ?

Ce dernier, au bon profil mais plus classique, cochait toutes les bonnes cases en matière de compétences. Toutefois, en termes de charisme et d’ambition, il collait moins avec le profil recherché. C’est pourquoi, au final, il n’y a pas eu photo. Nous avons contractualisé avec le candidat apporté par Jobgether. Il rejoindra nos équipes début juin. Cela nous a pris deux petites semaines pour trouver et signer avec le profil adéquat pour le poste. La personnalité des candidats est très importante et le système de match mis en place par ce nouvel acteur du recrutement permet de l’évaluer. Ce qui est à la fois très innovant (c’est incontestablement l’un de ses points forts par rapport aux autres solutions déployées sur le marché), mais également indispensable aujourd’hui. Enfin, l’aspect économique est évidemment à prendre en compte. Un tel recrutement coûte entre 7 000 et 10 000 euros en passant par un cabinet traditionnel. Avec Jobgether, la somme est divisée par 10. Ce qui est loin d’être négligeable.

Un chiffre frappant : celui du coût d’un recrutement raté qui peut varier de 20 000 à 200 000 euros. Sans oublier les effets collatéraux comme la perte de motivation des équipes, une baisse de la productivité  ou bien encore la potentielle mauvaise image donnée aux clients et aux fournisseurs. Autant de conséquences délétères que l’algorithme exclusif de Jobgether permet d’éviter, car il prend en compte non seulement les compétences des candidats (hard skills comme soft skills) mais également sa personnalité et ses aspirations. Pour toujours faire matcher « the right job for the right man ».

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :