La culture d’entreprise ciment des équipes à distance

Jun 16, 2020
Femme souriante au téléphone travaillant à son bureau derrière son ordinateur

Elle est en train de s’imposer chez les DRH pour optimiser le recrutement et mieux fidéliser. Longtemps absente de leur vocabulaire, la culture d’entreprise est désormais mise en avant dans les processus de recrutement. Elément clé de l’identité des organisations elle peut se définir comme l’ensemble des valeurs, des comportements et des pratiques professionnelles qui vont permettre à la structure de se différencier des autres entreprises. Et ce qui est vrai pour ses clients, l’est également pour ses collaborateurs. En d’autres termes, les valeurs d’une entreprise doivent entrer en résonance avec celles que porte le candidat. Bref, il faut que ça « matche ». Tel est l’impératif.

Culture d’entreprise : une question essentielle dès le processus d’embauche

Selon le cabinet Mercury Urval, 49 % des ruptures de contrat survenant dans les premiers mois suivant le recrutement étaient dues à un manque de fit culturel. C’est pourquoi, la question préoccupe désormais les DRH dès l’ouverture du processus d’embauche. Et c’est tant mieux. Car, de leur côté, les candidats, particulièrement ceux des générations Y et Z, en font un prérequis indispensable pour postuler. Et pour les fidéliser, il est désormais nécessaire de leur offrir un cadre professionnel au sein duquel ils pourront s’accomplir, la quête de sens figurant parmi leurs préoccupations principales.

Culture d’entreprise : des valeurs partagées

Si l’entreprise est un corps en vie, qui bouge, respire et évolue, alors la culture d’entreprise doit en irriguer tous ses membres. Les valeurs sont co-construites pour y faire adhérer tout le monde, la communication interne en est l’instrument qui va permettre de les diffuser et les managers en sont les relais de choix au niveau opérationnel. Une tâche de tous les instants, mais dont la mise en place est ardue. Mais que se passe-t-il lorsque l’équipe est géographiquement éclatée. On ne parle pas seulement des multinationales. Mais également des entreprises de plus en plus nombreuses, qui ont choisi de fonctionner avec des équipes majoritairement ou entièrement en télétravail (full remote). Pour ces dernières, la mise en place d’une culture d’entreprise forte relève-t-elle du vœu pieu ? Bien au contraire ! Grâce à la mise en place des process et outils de communication adéquats, la diffusion de la culture d’entreprise va pouvoir être assurée.

Voici comment :
  • Créer un document de référence

Il peut être particulièrement judicieux de créer un document de référence consultable à tous moments par les collaborateurs à distance. Il va venir expliciter la culture de l’entreprise à tous ses membres. Il doit être inspirant, clair quant aux attentes, et doit détailler la manière dont les performances sont mesurées en fonction de la culture d’entreprise déployée. C’est donc à la fois un guide et un important moyen de favoriser l’intégration des collaborateurs.

  • Rendre la communication aussi facile que possible

Les équipes distantes ont plutôt besoin de canaux dédiés qui permettent une communication claire et immédiate. Pour cela, il faut choisir les bons outils. Slack pour les discussions rapides et les canaux thématiques et Trello pour la communication de projet en sont des exemples possibles. La communication occasionnelle, informelle, doit également être encouragée tant elle est importante dans la construction des équipes distantes. Il faut donc ouvrir des canaux occasionnels (par exemple, un canal #random sur Slack) pour des discussions moins axées sur le travail. Quant à la direction, elle doit prévoir des entretiens individuels réguliers avec tous les employés en remote, car chacun a besoin de se savoir entendu.

  • Bâtir une communauté vivante

L’isolement est l’ennemi du travail à distance. Même avec de bons outils de communication, les employés peuvent se sentir déconnecté de l’équipe. D’où l’idée de créer des communautés (par zones géographiques par exemple). Mais il n’est pas non plus souhaitable que ces sous-groupes finissent par composer de véritables tribus refermées sur elles-mêmes. C’est pourquoi il est recommandé de rendre ces groupes visibles et faciles à rejoindre et d’encourager la communication (même) informelle entre leurs membres. Un employé peut prendre un café le matin avec deux autres collègues qui vivent à proximité, et organiser une rencontre virtuelle avec d'autres collègues qui partagent des intérêts communs (arts, sciences…) à un autre moment.

  • Unifier les équipes

Pour unifier les équipes, plusieurs méthodes peuvent être employées. Dans ce contexte, la formation en ligne peut constituer un outil précieux. Qu'il s'agisse de formation d'intégration, de perfectionnement ou même de conformité, tous les programmes de formation doivent offrir aux coéquipiers la possibilité de travailler ensemble, au diapason.

  • Encourager l’expression de tous les collaborateurs

Tout le monde doit être encouragé à faire connaître son point de vue. Cette forme de « leadership » partagé, où l’avis de chacun compte, va contribuer à faire progresser les équipes, mais également donner à chacun l’occasion de briller. De quoi renforcer pleinement l’adhésion à la culture de l’entreprise.

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :