La flexibilité composante essentielle du bien-être au travail

Jun 16, 2020
Jeune femme souriante appuyée contre le mur une tasse à la main

En totale adéquation avec les attentes du salarié d’aujourd’hui, la flexibilité du travail est bénéfique tant pour le salarié que pour l’entreprise.

Le 20 février dernier, le cabinet Deloitte publiait une grande enquête menée auprès de 1 000 cols blancs américains. Ses résultats sont sans appel. La flexibilité au travail, par laquelle les collaborateurs disposent d’un véritable degré de liberté en ce qui concerne les horaires et l’emploi du temps, y est plébiscitée. Ainsi 94 % des répondants et 82%  des professionnels interrogés déclarent avoir utilisé les options de travail flexibles proposées par leurs entreprises. Parmi les principaux avantages relevés figurent une diminution du stress, une amélioration de la santé mentale (43 %), et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (38 %).

La demande de flexibilité au travail, spécificité américaine ? Bien au contraire comme le montre une enquête de la société Regus. L’entreprise, leader mondial dans la mise à disposition d’espaces de travail flexibles dans des centres d’affaires, a interrogé plus de 16 000 cadres supérieurs répartis dans le monde entier. La relation entre flexibilité et bien-être au travail ressort clairement.

Flexibilité, bien-être, et productivité

Ainsi, 58% des participants à l’enquête déclarent être en meilleure santé. Ils sont 63% à constater qu’ils sont plus stimulés et plus motivés depuis qu’ils utilisent les possibilités de flexibilité (choix des horaires quotidiens, jobsharing, télétravail…) mises à leur disposition. Cette forme d’organisation du travail pousse incontestablement à adopter des habitudes plus saines. Bénéficier d’horaires flexibles permet aux salariés de faire régulièrement de l'exercice, d’être plus attentifs à leur santé, et de bénéficier de repas plus sains qu’ils cuisinent souvent eux-mêmes.

C’est donc sans surprise que l’on constate qu’un apport en flexibilité rime avec regain de productivité. Un effet mis particulièrement en relief  par l’enquête Regus puisque 69% des entreprises françaises interrogées (et 72% à l’échelle mondiale) mettent en parallèle l’augmentation de leur productivité avec la mise en place de méthodes de travail flexible. De plus 63% (68% dans le monde) des sociétés participantes établissent un lien clair entre la croissance de leur chiffre d’affaires et la flexibilité.

Flexibilité,  les différentes facettes d’une solution win-win

Tout indique donc qu’une organisation flexible du travail  représente une solution gagnante tant pour les organisations que pour les employés. Pourtant sur le terrain, on constate que la notion, qui implique souvent la mise en place du télétravail, effraie encore certains managers alors que leur rôle est essentiel dans la mise en place d’une telle organisation. Parmi les craintes souvent exprimées par ces derniers, on retrouve :

  • Un temps de travail effectif inférieur à la durée requise
  • Un risque de retards répétés dans l’exécution des tâches
  • Une perte de contrôle qui pourrait aboutir à des difficultés avec leur propre hiérarchie

Une communication optimale entre managers et salariés est l’une des clés qui va contribuer à surmonter ces obstacles et définir au mieux les règles du jeu. Elle va notamment permettre de déterminer quel type de flexibilité va le mieux correspondre tant aux besoins de l’entreprise qu’à ceux de l’employé. En effet, les organisations ont à leur disposition un vaste champ des possibles pour mettre en place la bonne solution de flexibilité. Par exemple :

  • Donner la possibilité de choisir ses horaires de travail (par exemple 8-16 h plutôt que 9-17 h)
  • Fixer les horaires annuellement
  • Opter pour la semaine de travail comprimée où le nombre d’heures à effectuer est réalisé sur un laps de temps plus court
Générations flexibilité

Composante essentielle du bien-être au travail, la flexibilité est un must pour les générations Y et Z. Ne comptez pas sur elles pour intégrer une entreprise si des méthodes de travail flexible ne sont pas une option. Pour ces dernières, la flexibilité est tout à la fois un instrument d’attraction, d’engagement et de rétention. Un phénomène qui, par capillarité, tend à s’étendre à toutes les générations. Une étude sud-coréenne (Kyung Hee University, Seoul) publiée en 2019 montre d’ailleurs que la souplesse dans l’organisation du travail aboutit concrètement à un degré supérieur de fidélisation des collaborateurs. Les entreprises n’ont donc pas le choix. A elles, aujourd’hui, de relever le défi de la flexibilité.

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :