L’intelligence émotionnelle est la clé de la réussite au travail

Jun 20, 2020
Quatre personnes regroupées autour d'une table avec des cahiers et souriants

L'intelligence émotionnelle est une compétence très valorisée par les Ressources Humaines (RH). En plus d'un curriculum impeccable, les employés doivent avoir la capacité de créer des liens avec l'environnement de travail.

La gestion des émotions fait maintenant partie du profil des travailleurs.

Une étude récente de la société Suisse Adecco indique que l'intelligence émotionnelle fait partie des qualités qu'un patron doit posséder. L'intelligence émotionnelle aide à contrôler les états d’âme pour faire face aux différentes situations. Un employé qui parvient à connaître ses émotions sera capable de conserver une attitude positive pour atteindre ses objectifs.

Les études montrent qu'un professionnel émotionnellement stable aura une meilleure santé. D'autre part, ses performances au travail seront meilleures, il développera sa créativité et aura plus confiance en lui-même pour aller vers la réussite.

Si une entreprise a des travailleurs motivés, elle bénéficiera d'une bonne ambiance de travail.

Les entreprises valorisent l'intelligence émotionnelle.

Le QI et les résultats académiques  avaient une grande importance au cours des décennies précédentes. Mais depuis les années 1990, les compétences émotionnelles des travailleurs sont devenues de plus en plus importantes pour les employeurs.

La capacité d'identifier les émotions et de les comprendre afin d'améliorer les relations avec les collègues est d'une importance capitale dans un monde professionnel de plus en plus technique.

Les employés avec une plus grande intelligence émotionnelle ont une influence positive dans leur environnement. Cela aide le groupe à surmonter les obstacles et à atteindre les objectifs fixés, et même à faible coût.

Une personne avec un haut niveau d'intelligence émotionnelle se démarque parce que:

  • Elle est capable de reconnaître ses émotions. Elle pourra plus facilement prendre les décisions appropriées. Elle peut atténuer les sentiments négatifs et s'adapter à l'environnement.
  • Elle a la capacité de se contrôler. Elle reconnaît ses forces et ses faiblesses dans certaines situations. Cela lui donne le pouvoir de rester motivée.
  • Elle a une  relation optimale sur le lieu de travail. Elle est capable de se mettre à la place des autres. Elle établit des liens forts et durables avec ses partenaires pour les motiver à mener à bien les actions demandées par l'entreprise.
  • Elle a une influence positive sur le groupe. Elle peut lire à travers ses collègues et dans l'environnement comment les projets se déroulent.  Son intuition est la clé pour détecter toute anomalie.
Un sujet important dans les universités

Le Forum Économique Mondial reconnaît que, face aux mutations du monde du travail, il est nécessaire que des matières telles que le développement des compétences sociales et affectives entrent dans les programmes d’études.

Selon l'agence, l'intelligence émotionnelle fera partie des 10 compétences les plus importantes dont le travailleur aura besoin d'ici 2020.

La flexibilité cognitive, la négociation, l'orientation des services, le jugement et la prise de décisions, la coordination avec les autres, la gestion des personnes, la créativité, la pensée critique et la résolution de problèmes complexes sont les autres compétences énumérées dans la liste du Forum Économique Mondial.

Les organisations et leurs départements RH ont tendance à prendre de plus en plus en compte les facteurs émotionnels. Bien que les vertus individuelles des travailleurs soient toujours importantes, le travail d'équipe et la qualité du vivre ensemble pour atteindre les objectifs fixés jouent également un rôle important.

La clé du succès est le contrôle des émotions

En général, les personnes ayant une maturité émotionnelle ont plus des chances de réussir. Si les émotions ne sont pas gérées correctement, il existe un risque d'échec quel que soit le QI.

Le contrôle des émotions est fondamental pour les professionnels qui évoluent dans le domaine relationnel. Ils sont moins susceptibles de souffrir d'anxiété et de dépression, ils restent donc en meilleure santé et ont une meilleure humeur.

Le professionnel du futur qui veut progresser doit prendre en compte que s’il se connaît bien lui-même, il pourra aussi  comprendre ses collaborateurs. Ses communications seront plus efficaces et établiront un leadership solide qui bénéficiera à l’entreprise.

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :