Insatisfaction au travail: Jobgether a la solution au problème

Jun 24, 2020
Jeune femme dans un espace de travail ouvert regardant l'objectif

Le constat est implacable : 85%1 des employés dans le monde ne sont pas engagés et/ou satisfaits dans leur entreprise. Un taux qui ne s’améliore guère depuis quelques années, signe d’un véritable malaise. Un problème récurrent auquel Jobgether apporte la solution.

Encore aujourd’hui, on se retrouve trop souvent soit au mauvais poste, soit dans la mauvaise entreprise. D’autant qu’en matière d’emploi, les attentes des générations Y et suivantes sont radicalement différentes de celles de leurs aînés : équilibre entre vie professionnelle et vie privée, valorisation de l’individu, transparence et éthique, indépendance de pensée, respect entre collègues… Elles sont avant tout en quête de sens, y compris dans le monde du travail. Leur préoccupation première est donc de trouver le bon match, le projet dans lequel elles pourront s’épanouir pleinement. Mais comment y parvenir ?

Il faut déjà prendre la décision de quitter son entreprise. Une étape pas si facile à franchir, tant les options à disposition peuvent décourager les meilleures volontés dans la recherche d’un nouvel emploi. Qu’on en juge !

  • Passer via un Job Board : un procédé bien souvent fastidieux qui oblige à parcourir des centaines d’annonces avant de postuler. Avec pour récompense la réception d’un message du type : « Merci pour votre candidature, vous faites partie des 587 candidats à avoir postulé pour cette annonce, nous vous recontacterons rapidement », c’est-à-dire jamais (ou quasiment).
  • S’adresser à un recruteur : on met à jour son profil LinkedIn et on attend d’être contacté. Cela peut prendre plusieurs mois pour recevoir une vraie opportunité intéressante.
  • Se tourner vers son réseau. Sur le papier, c’est probablement le moyen le plus efficace. Dans la réalité, la taille forcément réduite de ce dernier va limiter mécaniquement les chances de succès

Bref, chercher un poste reste un processus long et fastidieux. Voilà donc pourquoi la majorité des salariés ne changent pas. ar ils n’ont pas vraiment de solution facile et évidente mise à leur disposition !

Et du côté des entreprises, la situation n’est guère meilleure. Pour celles-ci, le recrutement reste un défi majeur. Cela prend du temps et surtout cela coûte cher ! En moyenne, et en passant par un chasseur de tête, il coûte 7.000€, soit 15 à 30% de la rémunération annuelle

Aujourd’hui, recruter via LinkedIn qui est l’outil le plus utilisé, n’est pas simple. Soit le bon candidat n'est pas visible, soit le recruteur doit faire face à plusieurs centaines de candidatures pour 1 poste. D’autant que les seuls CV ne sont plus suffisants pour prendre des décisions efficaces. Désormais, on ne recrute plus uniquement sur base de compétence et d’un diplôme… On recrute aussi en accordant une grande importance à l’état d’esprit du candidat, à ses valeurs, sa personnalité, ses soft skills, etc. Bref, en ne filtrant les candidats que sur la base d’un CV, on est plus que certain de perdre en cours de route d’excellents candidats qui matchent parfaitement avec la culture et les valeurs de son entreprise et qui, de plus, seraient devenus des collaborateurs/collaboratrices pleinement engagé(e)s.

Jobgether matche entreprises et candidats

C’est exactement pour répondre à  tous ces défis que nous avons lancé en octobre 2019 Jobgether.  Notre objectif est de connecter candidats et entreprises, sans qu’ils aient à se chercher. Avec pour ambition d’améliorer la satisfaction au travail !

- Comment cela fonctionne-t-il pour le candidat ?

Rien de plus simple. Il va remplir son profil Jobgether en se décrivant sous 6 axes qui définissent son ADN professionnel : études, expérience, compétence, profil psychologique, style professionnel (y compris valeurs, leadership, etc.) et ambitions. L’idée est donc de comprendre qui il est et quelles sont ses aspirations. C’est d’autant plus important que nous nous adressons prioritairement à des cadres en poste en quête d'un meilleur épanouissement professionnel.

Une fois son profil créé, le candidat n’a plus rien à faire. Nos algorithmes de Matching vont lui adresser des « Match » avec des entreprises qui correspondent exactement à son profil. Ne sont ainsi proposés que les Match pertinents. De quoi lui épargner une recherche fastidieuse.

Énorme avantage, il maîtrise à tout moment l'accès à son profil. Il choisit quelles entreprises auront accès à ses informations confidentielles en acceptant les Match proposés par Jobgether.  

- Et pour l’entreprise alors ?

La finesse du matching sera très importante pour l’entreprise. Nous avons les candidats qui matchent avec les critères habituellement demandés (expérience, compétence, niveau d’étude, salaire). Mais en plus, grâce à nos 6 dimensions l'entreprise pourra accéder aux 5 meilleurs profils, ceux qui correspondent le plus à l'offre et à la structure, sur base d’un matching qui prend en compte les valeurs et la culture de l’entreprise, la personnalité recherchée pour le poste, le style de leadership recherché, etc.

Pour résumer, l'algorithme est pondéré ainsi :  60% portant sur les critères traditionnels et 40% sur des critères soft/humains.

L’idée est donc de faciliter au maximum la vie du recruteur : en un clic, il va pouvoir procéder à ses demandes d’entretiens en privilégiant les 5 meilleures candidatures proposées.

L’expérience nous montre qu’un recrutement avec Jobgether prends moins d’une semaine et  que le coût pour l’entreprise est en moyenne divisé par 10, soit 700€ la mission.

Jobgether, un modèle en phase avec l’époque

Nous avons créé Jobgether avec 3 associés de nationalités, compétences, générations et parcours professionnel complètement différents (entrepreneurs et cadres supérieurs). L’équipe, internationale, est aujourd’hui composée d’une quinzaine de personnes, la plupart freelances. Tous nos recrutements ont été fait à distance (avant même le Covid-19). Nos interactions s’effectuent uniquement par visioconférence, ce qui ne nous a pas empêchés de créer une véritable culture d’entreprise où sérieux et fun se conjuguent harmonieusement.

Nous travaillons sur deux fuseaux horaires différents avec 50% de l’équipe en Amérique Latine et l’autre moitié en Europe et au Moyen-Orient. Nous n’avons pas de bureaux. Nous sommes tous basés à domicile à Paris, Bruxelles, Madrid, Saragosse, Tel Aviv, Bogota, Caracas et Buenos Aires.

Notre point commun : nous partageons la même passion pour ce projet et la conviction que le marché du recrutement doit être fondamentalement transformé. Ce projet donne du sens à notre travail et est utile à la société dans laquelle nous vivons. On ne devrait plus jamais accepter de bosser si l’on ne trouve pas d’utilité à ce que l’on fait (dixit Graeber Bullshit Job).

1Gallup, State of the Global Workplace, 2017

Savills’ What Workers Want survey, 2019

Cherchez moins, trouvez mieux. Cliquez ici.
Partager :
Noter :